L’ÉDUCATION À MAISON CHANCE

Malgré une croissance économique remarquable ces dernières années, le Vietnam demeure parmi les pays en voie de développement et la vie d’une grande partie de la population reste encore difficile, surtout dans les régions les plus reculées du pays. L’analphabétisme chez les enfants handicapés et les enfants issus des milieux défavorisés constitue, parmi d’autres, un problème inquiétant. Illettrés, surtout à la campagne, ils sont contraints de mendier ou de s’atteler à des travaux dans de mauvaises conditions dans le seul but de survivre.

Outre un toit, Maison Chance a donc voulu offrir une éducation gratuite à tous les enfants, les personnes handicapées et les enfants illettrés trop âgés pour rentrer dans le système scolaire public. Cette éducation de base est un socle leur permettant d’accéder par la suite à un niveau d’éducation plus élevé ou de s’engager dans une formation professionnelle et obtenir ainsi un travail.

École maternelle et primaire

Les enfants défavorisés de Maison Chance vont à l’école maternelle et primaire au Village Chance à Saigon et dans l’école du Centre social Maison Chance à Dak Nong. Les cours sont dispensés dans le cadre du programme standard du ministère de l’éducation et de la formation. Après avoir obtenu leur diplôme de 5ème année, les élèves peuvent continuer à étudier dans les classes supérieures des écoles publiques de la ville ou ailleurs.

Au Vietnam, les enfants vont à la garderie à partir de 2 ans. Pour les personnes handicapées, emmener leurs enfants à la crèche et les chercher après l’école pourrait s’avérer compliqué. À ne pas mentionner les frais de garde. La crèche mise en place par Maison Chance accueille les enfants des bénéficiaires handicapés, des familles défavorisées et de ses employés, à partir de l’âge de 6 mois et avec un montant symbolique.

À Saigon, l’école primaire au Village Chance accueille chaque année près de 200 élèves défavorisés. Les cours, assurés par des professeurs diplômés, sont donnés gratuitement du lundi au samedi. Tous les élèves reçoivent également des uniformes, des manuels et des fournitures scolaires. Leurs repas de midi et des collations sont aussi pris en charge.

À Dak Nong, l’école primaire au Centre social Maison Chance a ouvert ses portes depuis août 2018 aux orphelins et aux enfants des familles défavorisées de la région dont la plupart sont issues des minorités ethniques.

Leurs familles étant loin du Centre social, les enfants sont nourris et logés sur place les jours de semaine. Un bus du Centre les ramène chez eux le weekend. Le programme éducatif avec les matières édictées par le ministère vietnamien de l’éducation et de la formation leur est introduit sous le guide des enseignants qualifiés.

Les classes d’éducation spécialisée

Dans nos écoles primaires à Saigon et à Dak Nong, les élèves ayant une déficience physique ou intellectuelle suivent les cours avec leurs autres camarades s’ils en ont les capacités.

Si ce n’est pas le cas, il existe des classes spécialisées dont le programme d’éducation est construit en basant sur des besoins et des compétences des élèves en situation de handicap. Actuellement, il y a environ 20 enfants répartis dans les trois classes d’éducation spécialisée à Dak Nong et 20 enfants à Saigon.

Les activités extrascolaires

Désireuse d’apporter une éducation de qualité aux enfants défavorisés, en plus des matières obligatoires (le vietnamien, les maths, l’histoire…), Maison Chance a également introduit des activités supplémentaires comme l’informatique, l’anglais, la musique, la peinture, le sport… Les élèves peuvent aussi prendre part à des cours de cirque trois fois par semaine.

Les bourses d’études

Pour soutenir les élèves qui ont été diplômés d’études primaires et souhaitent continuer leur apprentissage, Maison Chance leur accorde des bourses qui leur permettent de continuer les études secondaires et universitaires ou de s’inscrire aux formations professionnelles.